L’alimentation de votre chien

Categories Conseils pratiques
L'alimentation de votre chien

L’alimentation a un rôle important dans la vie de votre chien. Beaucoup de propriétaire l’ignorent mais en plus de couvrir ses besoins, l’alimentation que vous donnez à votre animal a aussi un rôle de prévention. En effet, en le nourrissant bien, vous limitez les risques de maladies.

Les différents types de nourriture pour votre chien

Une grande gamme de nourriture pour chien est disponible dans les commerces, et il n’est pas toujours facile de faire un choix.

Il y a trois moyens pour alimenter votre chien :

  • Les croquettes : c’est celle qui est la plus le plus adoptée actuellement. On l’appelle aussi « nourriture sèche ». Elle est facile d’utilisation. Grâce à la mastication et au frottement des croquettes sur les dents, elles aident à la prévention du tartre. Elles sont aussi plus faciles à digérer. Leur conservation est plus aisée que les autres moyens d’alimentation.
  • Les boites : terrines, viande en sauce, … c’est ce qu’on appelle la « nourriture humide ». Elles sont plus appétantes pour l’animal. Mais elles contiennent plus d’eau que la nourriture sèche (environ 70%). Cela signifie que pour le même apport nutritionnel, il faudra apporter une plus grande quantité de nourriture. Elle est également plus difficile à digérer et ne peut pas prévenir l’apparition de tarte contrairement aux croquettes. Pour finir, l’alimentation en boite est plus chère.
  • Les rations ménagères : c’est la nourriture qui est cuisinée quotidiennement (riz, légumes verts, viande maigre, …). Elle est plus contraignante car elle demande chaque jour une préparation, mais aussi car les rations doivent être saines et équilibrées, ce qui signifie qu’elles doivent être calculées de manière précise pour être sûr que l’animal reçoit tous les nutriments dont il a besoin.

Faites le choix de nourriture en fonction de l’âge de votre chien, de sa taille, de son activité physique et de ses besoins particuliers (pathologie, animal stérilisé, en surpoids, …). Ces critères vous permettront aussi de calculer la ration journalière que vous donnerez à votre compagnon. Comme je l’avais expliqué dans l’article “Chien ou chat ?“, le chien est un glouton. Il est donc important de limiter de son apport alimentaire pour éviter qu’il ne tombe en surpoids.

N’hésitez jamais à demander conseil à votre vétérinaire concernant l’alimentation de votre chien. Il pourra vous aider à choisir quelle nourriture lui conviendra le mieux, mais aussi à calculer cette fameuse ration alimentaire.

Sachez que même si des indications vous permettant de la calculer vous-même sont en général notées sur l’emballage de la nourriture industrielle, certains critères peuvent modifier ce calcul. Par exemple, une chienne qui a été stérilisée aura besoin besoin d’un apport alimentaire moins important.

Pensez aussi à peser régulièrement votre animal pour vérifier que sa ration est bien dosée. Votre vétérinaire vous conseillera sur le poids idéal de votre compagnon. Sachez qu’un chien pesant 15 % de plus que ce qu’il ne devrait est en obésité. Comme chez l’être humain, l’obésité est un facteur de risque qui nuit à la santé.

Faites attention à la qualité de la nourriture que vous servez à votre animal. Évitez les produits de marque distributeur qui sont proposés dans les grandes surfaces ou les marques comme Frolic par exemple. Certes leur prix semble plus attrayant, mais sachez que sur le long terme les économies que vous aurez faite passeront sans doute en frais vétérinaire.

Vous pouvez servir son repas à votre compagnon en une seule fois, ou alors diviser sa ration en deux ou trois portions. C’est intéressant pour les maîtres ayant un chien qui réclame souvent.

Au début que nous avons eu notre chienne Syvie (qui avait déjà 9 ans), nous lui donnions en une seule fois sa ration quotidienne, mais elle ne mangeait jamais que la moitié de son bol. Nous avons alors décidé de lui donné en deux fois (matin et soir) ses croquettes. Résultat : cela lui convient très bien et ça limite notre tentation de lui donner des friandises pendant la journée car nous savons qu’elle aura encore à manger dans la soirée et qu’elle sera donc jamais réellement affamée.

Changement d’alimentation du chien

Les changements alimentaires doivent être faits progressivement. Sinon, votre animal risque d’avoir des problèmes digestifs.

Il faut donc amener peu à peu la nouvelle nourriture en la mélangeant à l’ancienne. Pour se faire vous pouvez suivre le protocole suivant :

  • Jour 1 à jour 3 : 1/4 de nouvelle et 3/4 ancienne
  • Jour 4 à jour 6 : 1/2 nouvelle et 1/2 ancienne
  • Jour 7 à jour 9 : 3/4 nouvelle et 1/4 ancienne
  • Jour 10 : La transition est finie, vous pouvez nourrir votre chien normalement. Pensez bien à recalculer la ration alimentaire !

Une anomalie du pelage ou des troubles digestifs qui persistent après le changement alimentaire doivent vous pousser à vous interroger sur cette nouvelle alimentation et à consulter votre vétérinaire.

N’oubliez pas : votre chien doit toujours avoir de l’eau à disposition, et celle-ci doit être changée quotidiennement.